You are here

La croyance aux messagers

×

Error message

Deprecated function: Function create_function() is deprecated in views_php_handler_field->pre_render() (line 202 of /var/www/drupal7-websites/sites/all/modules/contrib/views_php/plugins/views/views_php_handler_field.inc).

  • Nous croyons que Muħammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) est le serviteur et le messager d’Allah, qu’il est le prince des hommes, depuis les premiers jusqu’aux derniers. Il est aussi l’ultime prophète car aucun autre ne viendra après lui. Il a réellement transmis le message divin, s’est acquitté du dépôt qui lui a été confié, prodigua le conseil à la communauté (œuvra pour le bien de la nation musulmane) et combattit brillamment (comme il se doit) pour la cause d’Allah.
  • Nous ajoutons foi à ce qu’il nous apporte de vérités, nous obéissons aux ordres qu’il émet, nous nous écartons de ce qu’il a interdit et dont il nous a mis en garde, nous adorons Allah dans la conformité à sa Sunna (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et nous le prenons comme guide à l’exclusion de tout autre. Allah dit: [Certainement, vous avez dans le messager d’Allah un excellent modèle à suivre, pour qui espère le bien auprès d’Allah et au jour dernier et exalte souvent Allah (par la louange)] [33:al-Aħzâb:21].
  • Notre amour pour le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) doit être plus grand que l’amour que nous avons pour les parents, les enfants et tout le monde. En effet, le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: «Aucun d’entre vous ne sera véritablement croyant tant que je ne serai pas plus cher à ses yeux que son père, son enfant et tout le monde» (al-Boukhârî 15, Mouslim 44). L’aimer sincèrement c’est suivre sa Sunna et imiter son exemple. Le bonheur vrai et la conformité parfaite (à son exemple) ne se réalisent qu’en lui obéissant. Allah dit: [Si vous lui obéissez, vous serez guidés (sur le droit chemin), or le Messager n’est tenu à rien d’autre qu’à la transmission claire et évidente (du message)] [24:an-Noûr:54].
  • Nous devons accepter ce que le Prophète nous a apporté et suivre sa Sunna. Nous devons être plein d’égards pour sa tradition (pour sa conduite exemplaire) et la magnifier, l’exalter, car Allah dit: [Par ton Seigneur! Ils ne seront vraiment croyants que s’ils te prennent comme juge dans leurs différends, qu’ils n’éprouvent ensuite aucune gêne à cause de ce que tu auras décidé et qu’ils se soumettent complètement [à ta décision]] [4:an-Nisâ’:65].
  • Nous devons prendre garde à ne pas être en opposition avec son ordre car s’y opposer est cause d’épreuve (c’est-à-dire d’ébranlement de la foi), d’égarement et de châtiment douloureux. En effet, Allah dit: [Que ceux donc qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne [faisant chanceler leur foi] ou que ne les atteigne un châtiment douloureux] [24:an-Noûr:63].

Particularités du message de Muħammad

Le message muħammadien se distingue des autres messages divins précédents par un certain nombre de particularités et de qualités parmi lesquelles:

  • Le message muħammadien vient clore les messages précédents. Allah dit: [Muħammad n’est le père d’aucun de vos hommes mais il est le messager d’Allah et le dernier de la lignée des prophètes] [33:al-Aħzâb:40].
  • Le message muħammadien abroge les messages qui ont précédé. Allah n’accepte donc de personne aucune pratique dévotionnelle après l’avènement du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) si ce n’est dans le sillage de Muħammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et personne ne parviendra à la félicité du paradis sinon qu’en empruntant le chemin qu’il a tracé. Il est le plus honorable des prophètes, sa nation, la meilleure des communautés et sa législation, la plus parfaite de toutes. Allah dit: [Si quelqu’un désire (adopter) une autre religion que l’islam, cela ne sera pas accepté de lui et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants] [3:Âl `Imrân: 85]. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: «Je jure par celui qui détient entre ses mains la vie de Muħammad, tout juif ou chrétien de cette communauté qui entend parler de moi et qui meurt sans avoir cru au message avec lequel j’ai été envoyé, sera parmi les gens de l’enfer» (Mouslim 153, Aħmad 8609).
  • Le message muħammadien est global. Il s’adresse aux «deux entités habitant la terre» (thaqalân) c’est-à-dire à la fois aux hommes et aux djinns. Allah rapporte ainsi la parole des djinns: [Ô notre peuple! Répondez au prédicateur venu de la part d’Allah !] [46:al-Aħqâf:31]. Allah dit [également]: [Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour l’humanité entière] [34:Saba’:28]. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: «J’ai été favorisé par rapport aux autres prophètes par l’octroi de six choses: j’ai reçu «les paroles concises», j’obtiens la victoire par le seul effet de l’effroi [qu’inspire à l’avance ma prochaine venue sur les lieux du combat], le butin m’a été rendu licite, la terre [entière] m’a été rendue [légalement] pure [à moi et aux gens de ma communauté] de sorte qu’on puisse y prier [partout], j’ai été envoyé à toute la création et c’est avec moi que la succession des prophètes à été close» (al-Boukhârî 2815, Mouslim 523).

Une des portes de la mosquée sainte du prophète [de Médine] 

Les compagnons du messager d’Allah et les proches de sa noble maison

Allah n’a certes envoyé aucun prophète qui n’est été entouré et suivit de la meilleure des manières, par des compagnons et disciples, et leur génération fut la meilleure génération de la communauté.

Allah a choisit, pour accompagner son prophète, les meilleures créatures créées après les prophètes et messagers, afin qu’ils portent et enseignent fidèlement et sans altérations cette religion aux gens. Le Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit: «Les meilleurs de ma communauté sont la génération de ceux chez qui j’ai été envoyé, vient ensuite celle qui la suit, et ensuite celle qui la suit» (Mouslim 2534).

Ceux-ci ont certes reçus d’innombrables éloges sur leurs qualités et leurs vertus dans de nombreux livres parmi lesquels le livre d’Allah et la Sunna du messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui).

Le musulman à plusieurs obligations à leurs égards

  1. On se doit de les aimer, de les respecter et de faire des invocations en leur faveur

Allah a certes été élogieux envers les émigrants (Al-Mouhajiroune), ceux qui ont laissés leurs maisons et leurs biens à la Mecque et qui ont émigrés à Médine dans le seul but de protéger leur religion. Ne recherchant par cet acte que la satisfaction d’Allah. Fait suite à cela, les éloges envers les Ansars, les habitants de Médine. Ceux qui ont soutenu leurs frères et qui ont partagés avec eux l’argent et les biens qu’ils possédaient. Ils ont même été jusqu’à faire passer leurs frères avant leur propre personne. Les éloges viennent ensuite envers ceux qui viennent après eux jusqu’au jour du jugement, [tel doit être le comportement] de celui qui connait les vertus, le rang, aime les compagnons du prophète, et invoque en leur faveur. Ainsi on n’éprouve aucune antipathie ni ne détestons dans notre cœur, l’un d’entre eux. 

Allah dit: [[Il appartient aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils portaient secours à (la cause d’) Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques. Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant: «Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux»] [59:Al-Hachr: 8-10].

  1. Etre satisfait de l’ensemble des compagnons

Il convient que le musulman dise après avoir cité l’un d’entre eux: «Qu’Allah soit satisfait de lui». Allah nous a certes informé qu’Il était satisfait d’eux, de leur obéissance et leurs actes, et qu’ils étaient satisfait de Lui pour les immenses bienfaits religieux et terrestre qu’Il leur a octroyés. Allah dit: [Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès!] [9: At-Tawba:100].

Le rang des compagnons

  1. Tous les compagnons du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) étaient des gens vertueux et bienfaisant. Toutefois les meilleurs d’entre eux furent les quatre califes bien guidés dans l’ordre duquel ils devinrent calife, à savoir: Abu Bakr As-Siddiq, Omar al-Khattab, Othman Ibn Affan, et Ali Ibn Abi Talib (Qu’Allah soit satisfait d’eux).
  2. Les compagnons du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) étaient des êtres humains qui n’étaient pas infaillible et qui parfois commettaient des erreurs. Toutefois leurs erreurs étaient de moindre importance par rapport aux erreurs d’autres qu’eux, et leur récompense bien plus importante par rapport à la récompense d’autres qu’eux. Allah a certes nommé pour ces compagnons Son messager qui était la personne la plus indiquée pour supporter le poids de cette religion: «Les meilleurs de ma communauté sont la génération de ceux chez qui j’ai été envoyé, vient ensuite celle qui la suit, et ensuite celle qui la suit» (Mouslim 2534).
  3. On témoigne que l’ensemble de ces nobles compagnons étaient justes et bienfaisants. Ainsi on cite leur bienfaisance et on passe sous silence ce qu’ils ont commis comme erreurs et efforts d’interprétations inexacts. Ceux-ci étaient sincère dans leur foi, bienfaisant dans leurs actes, et se concurrençaient en cela. Conformément à ce qu’a dit le prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui): «N’insultez pas mes compagnons, car si l’un d’entre vous dépensait l’équivalent du Mont Uhud en or, il n’atteindrait pas un moud (une poignée) de l’un d’entre eux, ni même la moitié» (Al-Bukhârî 3470). 

Les proches de la maison du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)

Les proches de la maison du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) sont ses femmes, ses enfants, et ses parents par le sang comme les enfants de ses cousins: la famille de Ali, la famille de Aqil, la famille de Ja’far, et la famille de Al-Abbas et leurs descendants.

Les meilleurs d’entre eux sont ceux qui ont rencontrés le messager d’Allah (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) comme Ali Ibn Abi Talib, fatima fille du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) et leurs enfants Hassan et Hossein à qui l’on a prédit qu’ils feraient partie des gens du paradis. Les femmes du prophète, mères des croyants, comme Khadija fille de Khawailid et Aicha as-Sidiqa –Qu’Allah soit satisfait d’eux tous.

Le Très-haut a certes dit à propos des femmes du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) après les avoir amenées à un degrés de politesse, de bienfaisance et de moralité très élevé: [Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement] [33:Al-Ahzab:33].

Aimer les proches de la maison [du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui)]

Le musulman aime les gens de la maison du messager (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) qui sont croyants et suivent sa Sunna. Cela entre dans l’amour qu’il porte pour le messager, et est conforté par un discours du prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) dans lequel il (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) recommandait une diligence particulière envers eux et le meilleur des comportements avec eux: «Et les gens de ma maison. Je vous rappelle Allah a propos des gens de ma maison, Je vous rappelle Allah a propos des gens de ma maison!» (Mouslim 2408). Comme le dit un père qui éprouve une grande frayeur: Allah, Allah le droit de mes enfants !

Le musulman réprouve deux catégorie de personnes

1 - La catégorie de personne qui exagèrent à propos des gens de la maison en les sacralisant.

2 - La catégorie de personne qui les renient, les considérent comme des ennemis et les détestent.

Les gens de la maison [du prophète] ne sont pas infaillibles

Les gens de la maison [du prophète] sont comme d’autres tribus, certains d’entre eux sont musulmans, d’autres mécréants, certains bienfaisants, d’autres punissables... Ainsi nous aimons celui d’entre eux qui est obéissant et espérons pour lui une récompense, et nous craignons pour ceux d’entre eux qui commettent des actions répréhensibles et nous invoquons Allah, afin qu’Il les guide [dans le droit chemin].

La préséance accordée aux gens de la maison [du prophète] ne sous entend pas que cela doit être le cas dans toutes les situations, et que [dans toutes les situations] tous les membres [de la maison [du prophète]] doivent être privilégiés. De nombreuses considérations sont nécessaires pour qu’une préséance soit accordée, et ces considérations se trouvent parfois chez d’autre d’une manière plus prompt et émérite.

Le guide simplifié du musulman

Le site du «guide simplifié du musulman» est une copie électronique du livre : «Le guide simplifié du musulman» qui est un des projets de la société «Le guide moderne». Il a été édité en plus de 15 langues et a été rendu compatible avec de nombreux formats électroniques.

Le guide moderne